Biographie

Né en 1931 à Nazareth près de Rimouski, Lawrence Lepage a grandit au son des guitares dans une famille de quatorze enfants!

Même si plusieurs générations de québécois fredonnent encore ses chansons, l’auteur-compositeur Lawrence Lepage est pourtant méconnu des jeunes générations. Il s’est d’abord fait connaître par un public marginal, fréquentant naguère Le Cochon Borgne, la Butte à Mathieu puis les temples de la scène underground montréalaise dans les années 70 tels que que Chez Dieu, la Casanou et L’Imprévu. Son répertoire est peu à peu découvert par la génération hippie, inspirée par ses thèmes évoquant du retour à la nature. Comme le précise Sylvain Rivière dans la biographie Chapeau dur cœur de pomme, « les apprentis chansonniers, les tapeux d’pieds et casseux de cordes en devenir chantaient sur les terrasses ou dans les rues Mon vieux François ou Monsieur Marcoux, les deux chansons les plus connues de Lawrence Lepage ». Ces chansons se fraieront un chemin jusqu’en Europe et seront considérées comme essentielles dans le folklore québécois.

En plus d’écrire ses propres compositions, Lawrence Lepage a prêté sa plume à des interprètes aussi célèbres que Pauline Julien, Louise Forestier et Jacques Labrecque, Georges D’Or, Édith Butler, Agèle Arsenault, Buffy Ste-Marie, Alexandre Zelkine. Il a travaillé aux côtés de plusieurs grands noms sur différents projets artistiques, notamment Gilles Vigneault, Tex Lecor, Guy Godin, Suzanne Valéry, Pierre Morency et Jean-Claude Germain.
Vingt chansons sur deux microsillons, devenus introuvables et non réédités sous format numérique à ce jour, nous remémorent que cet auteur-compositeur-interprète est une figure importante de la chanson québécoise!

Est-ce que c’est ce que vous vouliez dire?
Bien que Lawrence Lepage soit reconnu comme une figure importante de la chanson québécoise, les enregistrements de son œuvre (vingt chansons sur deux microsillons) sont aujourd’hui introuvables et n’ont pas encore été réédités sous format numérique.